Murs en jeu
Saint-Etienne 2013
Commande Biennale de Design
avec Juliana Gotilla


Espace-public Médiation

Projet d'activation urbaine dans un quartier en mutation dans le cadre de l'exposition EmpathiCITY, making our city together.
Expérimentation de dispositifs d'interaction avec les habitants.Installations murales ludiques visant à révéler des délaissés urbains et tisser des liens au sein des communautés locales.
Au travers du prisme du jeu, nous interrogeons le statut des murs des délaissés. Invisibles, neutres, sans qualité, les murs constituent un décor de la vie urbaine mais pas seulement, ils configurent l’espace qu’ils délimitent.
C’est pourquoi nous utilisons les murs comme une opportunité d’échange avec les citoyens, une zone de rencontre entre individualités. Nous habitons les épaisseurs afin de créer des interfaces ludiques, des espaces de friction, activateurs de nouveaux usages. 

1 Bibliothèque-Carnot

LECTURES CROISÉES

Après des discussions au détour de la bibliothèque, nous recueillons des titres de livres, films, musiques, cinéma et de citations que nous retranscrivons méticuleusement.
Cette matière sera retranscrite sur le mur par le biais d’un jeu de mots croisés qui incite les passant à fouiller dans les ouvrages de la Bibliothèque Carnot, trop souvent oubliée.
Sur le mur les numéros associés aux citations sont reliés aux références des ouvrages disponibles à la bibliothèque. Sur le sol des rues environnantes les citations sont disséminées pour attirer les lecteurs/joueurs vers le mur. Chacun doit alors retrouver la référence de l’ouvrage pour pouvoir ensuite le retrouver dans la bibliothèque, le lire, l’emprunter...

2 Rue-Jules-Ledin

LE TRÈS BON COIN

Afin de valoriser le statut de ce coin de rue et d’exploiter son potentiel de lieu de rencontre de proximité, nous utilisons le mur comme médiateur de rencontres au travers du troc.
À l’aide de cartes échange d’objets et de services distribuées dans les commerces et les boîtes aux lettres, les habitants de la rue sont invités à communiquer sur le mur ce dont ils auraient besoin mais également ce qu’ils ont à offrir.
L’angle de la rue Jules Ledin et de la rue du midi devient ainsi le point de départ d’un réseau de connexions inter-voisins, une interface ludique qui fait écho à la richesse des échanges expérimentés pendant le processus mené en Décembre au travers de la bibliothèque de troc.

3 Boulevard-De-Musset

À DEUX PAS D'ICI

Afin de redonner une unité au mur tout en brisant la monotonie du parcours quotidien des usagers du boulevard, nous créons une séquence graphique qui incite à re-découvrir la ville de part et d’autre de la voix ferrée au travers du regard de ses habitants.
À la manière d’ une carte aux trésors, les témoignages inscrits sur le mur nous incitent à découvrir le quartier au grès de ces paroles du quotidien ainsi que d’indices disséminés sur les lieux cités. Aux angles de rues on incite les passants et automobilistes à découvrir le centre-ville autrement. Vu de plus loin , du train, les voyageurs percevront la séquence dans son ensemble.

4 École-Montaud

INTERVALLES

Située aux limites des quartiers de Montaud et de Carnot, cette école se positionne entre 2 rues très passantes. L’entrée pour les enfants se situe dans une rue plus étroite, devant le square Girodet où se trouve une aire de jeux. Peu visible et plutôt triste, cette entrée, composée de grilles et du mur d’une bibliothèque fermée, donne une image peu attractive de l’école maternelle.
D’autre part, ce seuil de l’école est un espace de croisement entre diverses générations. Mamans, petits, adolescents du lycée à proximité, et voisins en général. Et si l’on pensait ce lieu de passage obligatoire de façon plus ludique et conviviale?
En binômes avec Laure Bertoni et Sebastien Philibert, création d'une série de petits accessoires-jouets qui se greffent sur la grille principale et permettent à petits et grands de vivre autrement le seuil de l'école.